ponihoax.jpg

Après quatre ans d’absence, Poni Hoax revient avec un album pour lequel ils ont décidé de visiter le monde, comme pour fuir leurs démons et leur identité parisiano-parisienne et semble-t’il pour se retrouver rien qu’eux 5, loin de toute distraction pour composer. Le résultat est le bien nommé Tropical suite, une épopée qu’ils ont écrite dans les bas-fonds de Sao Paulo, Bangkok, ou de Cape Town. Et paradoxalement pour des musiciens qui voulaient se retrouver qu’entre eux,  un album qu’ils disent nourri par les rencontres locales avec différents chanteurs, percussionnistes et musiciens, comme des accidents heureux ou la sérendipité imputable au voyage...  

Construit en tryptique dont chaque partie représente un continent. On apercevra alors un balafoniste sud-africain sur le morceau “Everything is real” ou encore une chanteuse thaïlandaise sur les titres “All The Girls” et “Lights Out”. N’allez pas pour autant croire que Poni Hoax quitte la sphère du rock et de l’électronique pour celle des musiques du monde, car ce tropicalisme ne sert qu’à pimenter des morceaux dont on reconnaît la patte mais avec tout de même un nouveau goût pour le western futuriste et parfois même des territoires qu’on ne pensait jamais trouver explorés chez eux comme dans les cuivres du morceau I Never Knew You Were You et son ambiance de Freak Show. Nicolas Kerr fait encore une fois des merveilles avec son dandysme sombre et sa poésie de tête brûlée, très à l’aise au milieu de ces nouvelles sonorités, il nous rappelle un peu Brian Ferry à ses débuts.

Ses histoires absurdes prennent une nouvelle dimension dans cet écrin exotique dont l’univers mélange savamment des éléments aussi difficilement conciliables que des sonorités parfois rétros, parfois de science-fiction, de Western Spaghetti, de New Wave ou de disco. L’album Tropical Suite arrive donc avec un titre qui annonce qu’ils sont encore en vie et qu’ils ont encore envie, et cette renaissance par le voyage a tout l’air de leur avoir été bénéfique à l’écoute des 13 titres qui le composent.

https://www.facebook.com/PoniHoax/

Podcast de la semaine

Aller au haut