luyas.jpg

A la suite de leur deuxième album Animator, The Luyas ont décidé d’accueillir de nouveaux membres et de modifier leur façon de composer et d’enregistrer. L’effort s’est donc porté sur le fait d’explorer la façon dont ils peuvent sonner lorsqu’ils jouent ensemble par opposition au fait d’écrire et enregistrer chacun leurs parties séparément. Ils se sont alors jeté à corps perdu dans de grandes séquences d’improvisations en studio. Le premier résultat a pris la forme d’un EP intitulé Says You produit par Jace Lasek des Besnard Lakes et qu’ils ont sortis en septembre 2016. Et leur troisième allbum Human Voicing apparaît donc comme la suite de cet Ep, ayant pris sa source dans ces mêmes sessions d’improvisation.

Comparés à leurs débuts, ces nouveaux morceaux apparaissent plus relâchés et sinueux, alors même qu’on les découvraient alors comme adeptes du jeu sur les structures de morceaux. Le morceau ”Self Unployed”  débute par exemple par un joyeux bordel de saturations et batterie avant de se rassembler dans un groove sous l’effet de la voix de Jessie Stein. Des choeurs robotiques viennent alors renforcer le refrain pour apporter un peu de focus à un instrumental échevelé malaxant basse, sonorités électronique et bruits en tous genre. The Luyas n’ont donc pas peur d’expérimenter mais restent cependant poppy et mélodieux malgré les contre-pieds constants auxquels ils nous confrontent.

Que ce soit avec du larsen qui défie le côté enlevé du morceau aux accents krautrock “Beating Bowser”, ou avec la rythmique trébuchante et irrégulière du pourtant très aérien “Fed to the Lions”, The Luyas sont passés maîtres du contrepied. Et le fait qu’ils aient enregistré live tous ensembles en studio avec davantage de musiciens renforce le côté vivant et humain d’une musique pourtant largement portée par ses éléments électroniques et ses palettes d’effets sonores. L’album Human Voicing s’adresse donc aux admirateurs de textures sonores, de morceaux qui mettent du temps à se révéler ou qui se révèlent imprévisibles.

https://theluyas.bandcamp.com/

Aller au haut