pickapiper.png

Le producteur electro Brad Weber est plus connu pour son rôle en tant que multi-instrumentiste au sein de Caribou aux côtés de Dan Snaith, mais on vous avait présenté son premier album en tant que Pick a Piper en 2013, un projet qui le voyait explorer des territoires électroniques davantage inspirés du shoegaze et de la dream et synth-pop, mais aussi de la musique électronique de club qui bouge tant de foules depuis quelques années.
Et 4 ans après, Brad Weber revient avec l’album “Distance” , toujours plus riche en strates et textures dans production, avec 10 titres qui équilibrent des éléments de pop contemplative, de chillwave et de soutiens polyrythmiques qui appellent à la danse. Mais ce nouvel album tire davantage de traits d’union avec la mélancolie sous-jacente des tracks les plus récentes qui lui sont confiées au sein de Caribou.

Certains titres comme “Further & Further” rappellent la douceur chillwave du projet Washed Out avec sa nappe de basse enveloppante qui roule machinalement mais de façon mélodique sous des vocaux au souffle voilé des plus rassérénant. Mais Pick a Piper vous rappelle sans cesse qu’il est capable de vous faire danser avec émotion et une certaine profondeur dans le ton.

Le titre “Flood of my eyes qu’on vient d’écouter” par exemple, s’en charge avec l’utilisation notamment de percussions plus ethniques qui tracent le chemin pour la voix de la chanteuse Makota, qu’on croirait possédée par le timbre de Yukimi Nagano du groupe Little Dragon.

L’album Distance offre donc tout ce dont les différents groupes mentionnés dans cette chronique peuvent produire de plus efficace, reste sans doute à Brad Weber de préciser encore davantage l’identité Pick A Piper pour la rendre tout à fait identifiable, car pour le reste, le talent et la magie opèrent.

https://soundcloud.com/pickapiper

Aller au haut