Ghostwriters 1

 

Un laboratoire de recherche et d’idées fantomatiques mêlant musique, visuels et sentiments. C'est l'envie de ce duo parisien nommé Ghostwriters. Un projet expérimental, imprégné d'influences rock progressives, rétro-synthé, et beats d’origines trip-hop. Avec leur premier EP "Ovni" sorti en octobre 2016 sur leur label WACH! Records, ces deux musiciens lunaires nous ont accroché de suite avec leurs distortions sonores.

 

Ils seront avec nous ce jeudi pour notre soirée ECHO NOVO à l'Alimentation Générale et ce sont pliés au jeu de l'ITW !

 

Quels sont les disques que vous écoutez en ce moment ?

William : Le matin: Moderat ( running ) - 
Aprem: New order / Her / M83 / Air / Cléa Vincent
 - Soir : Franz Ferdinand


Christophe : En ce moment, j’écoute du neuf et du vieux, de la pop comme du heavy
Dido - Light for Rent / Niki and The Dove - Everybody’s Heart Is Broken Now / Uppermost - Origins / Foo Fighters - Wasting Light

 

Si vous deviez emporter 3 disques sur une île déserte ?


William : David Bowie - Bob Marley - The Roots

Christophe : Michael Jackson - Bad / Depeche Mode - Violator / Tahiti 80 - Wallpaper For The Soul

 

Votre premier concert (en tant que public) ?

William : Venant du Finistère en Bretagne j’ai été bercé aux Vieilles Charrues avec les plus grands, mais le lieu mythique proche de chez moi à coté de Morlaix, c’est Coatelan Club, qui sont aussi les organisateurs du festival Panoramas, je me souviens de MAD PROFESSOR, particulièrement, de la grosse dub qui te prend bien le corps, c’est aussi l’instrumentiste de Jamiroquai entre autres.

Christophe : Justice, le premier où j’avais 15 ans, j’étais jeune et inconscient. Scorpions, c’était mon premier concert de vrai groupe international, c’était vraiment de la grosse frappe.

 

Quels sont les concerts qui vous ont le plus marqué au cours de votre vie ?

William : Justice au festival des Vieilles Charrues première révélation de gosse, Bloody Beetroots au festival Panoramas à Morlaix, Nicolas Jarre au festival Sonar off de Barcelone en haut d’une colline avec coucher de soleil tu vois le topo... et plus récent Howling au Badaboom que je juge aussi sur la scénographie et la prestation visuelle et Moderat, grosse claque visuelle et sonore en 2016.

Christophe : Django Django est un groupe qui m’a mis une claque sur la scène du Field Day Festival à Londres en 2015.

 

Si vous deviez faire une reprise ?


William : On a tellement aimé la dernière série Strangers Things qu’on en a fait une reprise, c’est un univers visuel qui également nous correspond, on vous laisse écouter :

 

Christophe : Maniac de Michael Sembello

 

Le principal trait de votre caractère ?


William : Nous sommes tous les deux un peu lunaire, la tête dans les nuages, mais je pense que ambitieux ça nous correspond bien aussi car nous sommes également 2 anciens sportifs de haut niveau, tennis et football.

Christophe : William a déjà tout dit, on est tous les deux très cérébraux, ces traits de personnalité cela nous a rapproché aussi. Dans ma vie, je suis assez exigeant avec moi sur le plan professionnel et activités personnelles.

 

Votre principal défaut ?


William : Une certaine timidité que je cache parfois avec l’alcool.


Christophe : Trop sympa, parce que je veux tout bien faire correctement. Résultat, les gens en profitent mais j’y travaille activement pour y remédier.

 

Votre occupation préférée ?


William : La création graphique, visuelle, vidéo et boire des coup, normal.

Christophe : Faire de la musique, découvrir, rêver, réfléchir, travailler sur des problématiques qui me passionnent et faire des soirées à refaire le monde en appart avec les copains.

 

Votre rêve de bonheur ?


William : Je pense que j’en suis clairement pas loin actuellement, avec notre petit groupe qui fonctionne doucement mais sûrement, le petit label est aussi en place avec Opera nos potes, j’ai aussi un taff à coté qui me fait bander dans la vidéo et l’amour, la famille, même s’il faut toujours travailler pour atteindre toujours un peu mieux et se mettre des objectifs et projets à atteindre, je me trouve pas mal actuellement.

Christophe : Arriver à concrétiser un projet qui me tient à coeur, ce groupe et ce label en font également partie. Tant que j’arrive à allier cette activité avec ma vie de famille, sociale et amoureuse, ça me va..

 

Quel serait votre plus grand malheur ?


William : Devenir paraplégique, pouvoir penser sans bouger, oui ça ça doit pas être facile. Je cultive le DO IT YOURSELF.


Christophe : Vivre dans une société qui s’oublie humainement parlant, et j’ai bien peur que cela ne s’arrange pas avec le temps..

 

Ce que vous voudriez être ?


William : Un ours blanc, pour venir péter la gueule à certaines personnes qui ne prennent pas soin de cette si belle terre.

Christophe : Un aigle impérial

 

Le pays où vous désireriez vivre ?


William : La France, même si avec les élections cette année c’est un peu le agité, c’est vraiment l’endroit où je trouve qu'il fait bon vivre, ou du moins là où mange le mieux (oui j’aime manger). Après chaque voyage que j’ai pu faire et seulement après une semaine, la France me manquait toujours. L’Angleterre sinon mais avec une épicerie fine française pas loin.


Christophe : L’Angleterre, pour y avoir déjà vécu, je maintiens. Définitivement.

 

Vos héros favoris dans la fiction ?


William : Tortue Ninjas, Petit Prince, Falkor dans l’histoire sans fin.

Christophe : Raoul Duke, Pocahontas

 

Vos compositeurs préférés ?

William : Thom York, Sebastien Tellier

Christophe : Dave Grohl, Kanye West

 

Vos héros dans la vie réelle ?


William : Edouard Baer, Pierre-Emmanuel Barré

Christophe : J’en ai pas vraiment.

 

Ce que vous détestez par dessus tout ?


William : La pollution à Paris et les gens qui parlent de trop (politique). En bref la pollution politique.


Christophe : Les Monsieur Je Sais Tout qui ont un avis sur tout. Surtout sur ce qu’ils ne connaissent pas.

 

Le don de la nature que vous voudriez avoir ?

William: I believe I can fly


Christophe : Lire à travers

 

Comment vous aimeriez mourir ?

William :En voyage sur la lune

Christophe : Au milieu d’un grand désert, près d’un oasis en écoutant Archive.

 

État présent de votre esprit ?


William : Fatigué de ma semaine vivement « les calins et les bisous » : private

Christophe : On avance et on ne recule pas !

 

Votre devise ?


William : On change pas une équipe qui gagne S’ils te mordent Mord-les ou bien Allez Taulé !

Christophe : Quand on veut, on peut ! 

 Capture decran 2017 04 24 a 10.59.49

 

De racines britanniques et françaises et quelques années passées dans les salles de concerts et les bars de l'est parisien auront donné vie à ALEXANDR, trio parisien dont l'envie est de partager une certaine conception de la pop. Leur premier EP "You won't get another chance" sorti en novembre dernier, l'univers d'ALEXANDR se veut être une oscillation, entre minimalisme et mur du son, entre l'euphorie de la soirée et la mélancolie du lendemain.

 

Ils seront avec nous ce jeudi pour notre soirée ECHO NOVO à l'Alimentation Générale, mais ALEXANDR, qui êtes vous vraiment ? 

 

Quels sont les disques que vous écoutez en ce moment ?

Nick, Stephen, Nicolas : Le dernier Pet Shop Boys, l’album de the 1975, Client Liaison, le nouveau Juveniles, l’EP de Better Person, Raw Like Sushi de Neneh Cherry

 

Si vous deviez emporter 3 disques sur une île déserte ?

Stephen : Music of the Spheres (Ian Brown), Songs from the Big Chair (Tears For Fears), Chaos and Creation in the Backyard (Paul McCartney)

Nicolas : Revolver (The Beatles), Definitely Maybe (Oasis), Mellon Collie (The Smashing Pumpkins)

Nick : Sgt. Pepper’s (The Beatles), Definitely Maybe (Oasis), Hounds of Love (Kate Bush)

 

Votre premier concert (en tant que public) ?

Nick : Oasis en 1996, avec Steve, tournée Be Here Now !

Stephen : Oasis avec Nick, mais c’était en 1997 !

Nicolas : Stereophonics (sans les parents… parce que sinon c’était Bernard Lavilliers !)

 

Quels sont les concerts qui vous ont le plus marqué au cours de votre vie ?

Nicolas : Oasis (Bataclan, Paris, 2008), Smashing Pumpkins (Hallenstadion, Zürich, 2006 - tournée d’adieu), Phoenix+Air (Château de Versailles, 2007 - Phoenix joue sous la pluie, Air annule derrière)

Nick : The Prodigy (Paleo Festival, Nyon, 1998 - le truc le plus dangereux qu’on ait vu de notre life), Oasis (Rock en Seine, 2009 - “le groupe Oasis n’existe plus”) et Depeche Mode (Stade de France, 2009)

Stephen : Oasis et Depeche Mode en général ! The Dandy Warhols au Bataclan en 2009 je crois...

 

Si vous deviez faire une reprise ?

Nick : En ce moment : “Buffalo Stance” de Neneh Cherry !

Stephen : “VIP” de Francoise Hardy

Nicolas : En fait c’est trop dur de choisir, ça explique peut être pourquoi on en a pas...

 

Le principal trait de votre caractère ?

Stephen : Déterminé

Nick : Jovialité

Nicolas : Euh.. on est sympa ?

 

Votre principal défaut ?

Nick : “Lazy, lalalalazy”

Stephen : Impatient

Nicolas : On est sympa mais faut pas abuser

 

Votre occupation préférée ?

Nick : A côté de la musique... mater la Premier League

Stephen : Répondre à des interviews

Nicolas : la cuisine vegan et les vernissages de food trucks

 

Votre rêve de bonheur ?

Nick : Le climat de L.A. à Paname

Stephen : L'éradication de la gueule de bois, ce fléau

Nicolas : Chanter comme McCartney

 

Quel serait votre plus grand malheur ?

Nick : La fin des happy hours

Stephen : Perdre mes oreilles

Nicolas : Chanter comme Garou

 

Ce que vous voudriez être ?

Nicolas : Une légende (vivante, si possible)

Nick : Une assistante parlementaire

Stephen : A fly on the wall à l’Elysée

 

Le pays où vous désireriez vivre ?

Stephen : Graceland !

Nicolas : Les Etats-Unis d’Europe

Nick : King’s Landing

 

Vos héros favoris dans la fiction ?

Nick : Ziggy Stardust, Princess Leia et John McClane

Stephen : Jehan le Brave, Dauphin de France (@Jehanlb)

Nicolas : Thomas Shelby et Castor Troy

 

Vos compositeurs préférés ?

Nick, Stephen, Nicolas : Lennon-McCartney-Harrison, N. Gallagher, D. Bowie, Jagger-Richards, S. Wonder, Prince, R. Davies, I. Brown, Madonna, M. Gore, S. Gainsbourg, E. Daho, K. Bush, Tennant-Lowe, Orzabal-Smith, Björn et Benny de ABBA

 

Vos héros dans la vie réelle ?

Nick : Edward Snowden, Michelle Alliot-Marie, Jürgen Klopp

Nicolas : Denis Brognart

Stephen : Nick et Nicolas

 

Ce que vous détestez par­dessus tout ?

Nicolas : Les voix autotunées, les rythmes zumba, les gens qui commandent 10 mojitos

Nick : Le compte Twitter de Christine Boutin

Stephen : La formule des politiques du genre : “La détermination qui est la mienne” ou “la volonté qui est la mienne”

 

Le don de la nature que vous voudriez avoir ?

Stephen : Ne pas avoir besoin de dormir

Nick : Les WTF de Jean Lassalle

Nicolas : Avoir des ailes et pouvoir envoyer des boules de feu

 

Comment vous aimeriez mourir ?

Nicolas : Dans l’espace, en sauvant la Terre d’une catastrophe

Nick : Tombé pour la France

Stephen : En écoutant “The Working Hour” de Tears for Fears

 

État présent de votre esprit ?

Nick, Stephen, Nicolas : Gin O’Clock !

 

Votre devise ?

Nick, Stephen, Nicolas : “Mais tu vis ta life man !”

 

 

TT thomasfreteur 5

Tanguy Haesevoets, alias Témé Tan, a grandi entre Kinshasa et Bruxelles. Fasciné par ses racines et inspiré par ses voyages, au travers de sa pop il livre dans sa musique les rythmes et la chaleur du Congo, du Brésil ou encore de la Guinée.
L'artiste est d'ailleurs à l'affiche du Printemps de Bourges 2017 où il se produira ce vendredi sur la scène du 22 ouest, mais avant de le retrouver en live, on vous propose d'en savoir encore un peu plus sur lui avec une petite interview, accompagné du clip de son single Sè Zwa Zo.

AdrienCombes1

Chanteur, compositeur et multi-instrumentiste autodidacte, SETH XVI (anciennement Sonove) a débuté sa carrière musicale début 2012, à Montélimar. L'univers de SETH XVI se situe au carrefour de tendances musicales aussi surprenantes que diverses, toujours à la recherche d'un équilibre subtile entre la musique du monde, la pop chill et ensoleillée, et le r'n'b plus intime.
Et en attendant la sortie officielle de son EP le 28 avril, on vous propose d'écouter le titre All About You, et d'en découvrir un peu plus sur artiste avec une petite interview.

Crop David Douglas by Rein Kooyman 

“Spectators Of The Universe” est le nouvel album du talentueux producteur/artiste/réalisateur néerlandais David Douglas, publié via Atomnation Records. Après “Moon Observations” en 2014, Douglas continue à perfectionner sa musique, emmenant l'auditeur vers un voyage disco ensoleillé, polyrythmique et mélodique.
Et à quelques jours de la sortie de cet album, on vous propose de découvrir cet extrait, Last Day On Earth, accompagné d'une petite interview :

 wwSBonjour, je fais tout moi-même, graphisme musique chant paroles production etc etc, et je pense que vous pourriez bien aimer ce qui suit :
https://wwsll.bandcamp.com/album/ibeji
c'est de la pop shoegaze électronique un peu triste avec des influences de (t)rap, de cold wave et de chansons d'amour ; enfin je ne sais pas trop comment décrire ça. C'est sûrement de la pop tout court, en fait.

C'est par cet email et ces mots tout simple, qu'on a découvert WWS, alias de Xavier Ridel.
Et ce qui marque dès qu'on écoute la musique de Xavier, c'est que ça transpire la sincérité bien loin de tous ce qui peut être un peu trop marqueté, un son brut et fragile à la fois, qui personnellement ne nous a pas laissés insensibles, et qu'on vous invite donc à découvrir avec ce dernier titre inédit, son dernier EP et cette petite interview en images :

Derniers articles

Nouveautés Indie

Nouveautés Électroniques

Podcast de la semaine

Agenda

26 avril 2017
Point Ephémère



27 avril – 12 mai 2017
L'Alimentation Générale


28 avril 2017
Café de la danse

28 avril – 29 avril 2017
Petit Bain


29 avril 2017

03 mai 2017
Badaboum

BOOKING

 

Aller au haut