Sampha_Process_4000.jpg

On a découvert l’insaisissable Sampha en 2010 sur un disque en commun avec SBTRKT mais aussi via son premier EP la même année. Il a alors très vite montré qu’il n’était pas qu’un simple guest mais aussi un compositeur, producteur, clavieriste et chanteur hors pair et un artiste à part entière.

Après avoir également enregistré avec ses compatriotes Lil Silva et Jessie Ware, il a encore davantage percé la voute Mainstream en apparaissant sur quelques morceaux du Nothing Was The Same de Drake. On a ensuite pu retrouver son nom dans les crédits de morceaux pour Beyoncé, Kanye West, Frank Ocean et Solange, tout en gardant un peu de temps pour FKA Twigs ou encore Bullion sur une note plus indé. Voilà qu’il a eu également le temps d’achever ce premier album Process, et avec le culot et la confiance de le proposer à lui seul, sans profiter d’opportuns retours d’ascenseurs des artistes que je viens de nommer, à l’exception d’une co-composition indécelable avec Kanye West.

 

Au menu, de paisibles et touchantes ballades au piano qui s’alternent avec une electro-soul qui n’a pas besoin d’en faire des tonnes pour être particulièrement impactantes.

Toutes les histoires nous sont contées de façon particulièrement habitée, angoissée, comme dans un effort de repentance de la part de l’anglais dont la voix est sans cesse au bord des sanglots. Il faudra sans doute à certain un peu de temps pour goûter à toute la chaleur et aux sentiments véhiculée par la voix de Sampha, mais une fois qu’elle vous a attrapé, difficile de ne ne pas la reconnaître et de ne rien ressentir à son écoute.

Le point culminant semble être la chanson “Kora Sings” , particulièrement poignante puisque Sampha y chante pour sa mère mourante sur une instrumentation tour à tour sereine puis enlevée, avec un fade out lourd de sens lorsqu’il lui dit “you don’t know how strong you are”.  Rien n’est donc particulièrement léger sur cet album, mais il est sublimé par des mélodies exquises mettant en valeur le désir, le sommeil perturbé, et le coeur meurtri d’un artiste qui met tout son talent au service de l’expression de ses blessures, parfaitement exorcisées par cette voix que vous ne serez pas prêts d’oublier.

http://sampha.com/

Aller au haut